Des articles concernant la gestion du TDAH pour vous accompagner au quotidien

Poser une intention

Le pouvoir de l’Intention

 

Je souhaite vous parler de l’un des outils les plus précieux et pourtant sous-utilisés qui existent : l’intention.

Poser une intention, c’est comme activer le GPS d’une voiture. Cela permet de cartographier mentalement votre cerveau et d’augmenter les chances d’atteindre votre but. Bien que moins précis que le GPS en raison des nombreuses distractions qui encombrent notre quotidien, poser une intention chaque matin procure de nombreux avantages. Cela vous aide à vous concentrer inconsciemment sur l’essentiel, à attirer le changement et à vivre les choses de manière plus positive.

🗝️Comment cela fonctionne-t-il ?

Comment cela fonctionne-t-il ? Notre cerveau dispose d’un filtre appelé le « système d’activation réticulaire » (SAR) qui décide en temps réel quelles informations sont autorisées à entrer dans notre conscience. En fonction de ce que nous jugeons important pour nous, le SAR sélectionne et ne porte à notre conscience que les informations en rapport avec nos préoccupations actuelles et conformément à nos croyances. Il y a seulement quatre filtres qui laissent entrer automatiquement dans notre cerveau conscient des informations concernant : nos noms, tout ce qui contribue à notre sécurité, tout ce qui génère des émotions positives et négatives, et tout ce que notre SAR juge important.

🙏Utiliser le Rituel de l’Intention chaque matin avant d’entamer votre journée va entrainer votre cerveau à mettre le focus sur ce qui est important pour vous. En d’autres mots, si vous êtes conscients de ce qui est important pour vous, votre cerveau va filtrer les informations et vous verrez davantage ce que vous désirez pour votre vie. En résumé, vous êtes plus conscients et vous récolterez davantage d’informations qui, sans votre Intention, seraient passées totalement inaperçues.

Aussitôt que vous pensez que quelque chose est important pour vous, votre SAR laissera entrer toutes les informations concernant ces sujets dans votre conscience. En même temps, pour ne pas surcharger votre cerveau, votre SAR bloquera les informations qui ne semblent pas importantes pour vous.

🌟 Comment faire ?

La chose la plus facile à faire est d’énoncer ou encore mieux, d’écrire chaque jour, une intention que vous voulez voir se produire. L’intention vous est destinée et se focalise sur vous.

Je m’explique : si j’ai un problème avec mon fils Tom, je vais avoir tendance à vouloir le changer lui !

C’est un réflexe inconscient naturel et permanent mais qui n’aboutit jamais à l’effet escompté. Nous n’avons pas le pouvoir de changer les autres, même si nous le voulons très fort mais les autres changent si nous initions un changement. Ils sont en quelque sorte obligés de changer pour se réajuster à notre changment. Quand on attend que les autres changent, nous recevons en retour colère et frustration, deux émotions qui créent des conflits et des crises d’opposition.

Nous n’avons pas de pouvoir sur les autres, parfois juste une illusion de pouvoir quand cela se passe comme nous le voulons. En fait quand ça tourne comme nous le voulons, c’est un hasard mais ce hasard nous fait croire que c’est possible et nous maintient dans l’espoir que ça va se reproduire.

Pensez à la tonne d’efforts que vous faites pour que vos enfants obtempèrent !

Avec de si maigres résultats !

➡️ L’intention est destinée à vos propres comportements. Cela peut sonner comme une mauvaise nouvelle alors qu’en fait, non, l’intention vous emmène là où réside votre zone de pouvoir.

Je reviens vers Tom avec qui j’ai un problème : il a des tics verbaux qui m’énervent au plus haut point. J’ai tout essayé pour (contrôler) que ses tics s’arrêtent mais ça semble suivre la courbe inverse.

Je m’attendais à ce qu’il change ! Je m’attendais qu’il comprenne que ça m’énerve et qu’il arrête ce comportement ! Cul de sac ! Je peux même sentir à certains moments une pointe de plaisir à le faire perdurer ! (c’est le pouvoir de l’Attention dont je parlerai plus tard).

Dans ce cas, quelle intention poser ?

En général, une alternative valable pourrait se nicher à 180° de ce que vous faites habituellement.

Dans mon cas, cette alternative serait de me taire et de ne plus évoquer le « problème tic » avec Tom.

Mon intention du matin : j’ai l’intention de passer sous silence les tics de Tom

A cet instant, mon cerveau m’envoie un message sous la forme d’un ressenti qui veut dire « C’est impossible, tu vas trop souffrir ». Mon cerveau se rebelle !

C’est pour contourner cette rébellion que je propose d’ajouter une phrase du genre « même si je ne sais pas comment faire » ou « même si je doute que ça puisse marcher » ou « même si je pense souffrir »

ou « même si je ne m’en sens pas capable », …

Soyez confiant.e dans le processus. A un moment donné, votre cerveau va savoir comment faire. Il va commencer à se réguler pour s’aligner sur votre Intention.

Mon intention devient donc celle-ci : j’ai l’intention de passer sous silence les tics de Tom même si je ne sais pas comment faire

Observez donc que je ne demande rien à Tom et que c’est à moi que l’intention est destinée.

C’est un deuxième 180°. Oui il va falloir beaucoup de courage.

Notre cerveau n’aime pas le vide. Il est utile de trouver une alternative au comportement que l’on souhaite effacer. Ici, il est souhaitable que je me pose la question : quand le comportement « tic » se produit, qu’est ce que je vais faire à la place de critiquer ou faire une demande ?

C’est un exemple qui m’est arrivé personnellement et j’avais décidé de chantonner dans ma tête une chanson que j’adore pour occuper mon cerveau et soulager la pression interne et pressante d’intervenir pour faire une remarque. 🎶 lai lai lai, lalalalalai lalalai🎶 (Merci au Boxer de Simon et Garfunkel 💪)

Je répète donc plusieurs fois mon intention en conscience avant mon lever. Dès que j’y pense pendant la journée, je me le répète encore. Au début, j’ai besoin de rappel. Je fais un petit dessin à la base de mon pouce et à l’heure actuelle, il existe de petits tatouages temporaires à mettre à l’intérieur du poignet.

Je me le répète encore plus souvent en présence de Tom. Si je craque et que je lui fais une remarque, ce n’est pas grave. J’en prends juste conscience sans me juger. J’aurai néanmoins allégé la fréquence de mes remarques et cela m’amènera à être plus consciente la prochaine fois.

L’Intention vise à augmenter ou diminuer quelque chose, un peu à la fois. Ce n’est pas une baguette magique à activer une fois pour toutes. Le soir, fêtez votre victoire même si elle est minime, cela vous encouragera à continuer en obtenant une dose de dopamine au passage : repassez un événement dont vous êtes fier.e dans votre tête : Tom a eu pas mal de tics pendant le repas et j’ai pu me contenir. C’était très difficile et je l’ai fait !

Viser 1% de changement chaque jour est une énorme progression pour vos circuits neuronaux.

Continuez ce processus encore et encore et vous verrez avec étonnement qu’un jour le comportement se sera dissout de lui-même.

Je l’ai vécu avec mon fils aîné quand il avait 16 ans et quelques semaines après l’installation de mon Intention, son tic avait disparu au point que je ne me souvenais absolument plus de ce qu’il disait deux mois auparavant.

Cerise sur le gâteau, en posant des Intentions et en vous y tenant, vous guidez votre enfant en lui donnant un exemple d’auto-discipline. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’exemple, c’est le moyen d’apprentissage le plus efficace au monde. Vous pouvez également lui apprendre à faire comme vous !

En conclusion, poser une intention chaque matin peut être un outil puissant pour atteindre vos objectifs et mettre en place les outils proposés plus efficacement. Cela vous permet de vous concentrer sur l’essentiel, d’attirer le changement et de vivre de manière plus positive.

Alors pourquoi ne pas essayer dès à présent en téléchargeant cet outil ?

 

Vous serez peut-être aussi intéressé par … 

Le TDAH au féminin

Le TDAH au féminin

Le TDAH chez les filles : Des symptômes trop souvent négligés   Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est souvent associé aux garçons turbulents, mais les filles sont tout aussi susceptibles d'en souffrir. Cependant, elles sont souvent...

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

L'importance de prendre soin de soi en tant que parent. Dans notre société, l'hyperactivité est survalorisée : il faut aller vite, jongler avec de multiples casquettes et en faire toujours plus. Demander de l'aide est devenu un aveu de faiblesse. Quand on vit avec le...

Obtenir un diagnostic

Obtenir un diagnostic

Un vrai parcours du combattant !   Quand certains signes nous alertent ou alertent l'école, commence une longue traversée du désert. Nous nous sentons seuls et déboussolés. Nous avons quelques vagues idées d'un potentiel TDAH et on nous a certainement déjà mis en...

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

Dans le monde complexe des enfants atteints de TDAH, l'anxiété tisse une toile délicate, faite de nuances subtiles et de manifestations diverses. C'est une compagne souvent méconnue, dissimulée derrière les comportements typiques du TDAH, rendant sa reconnaissance et...