Des articles concernant la gestion du TDAH pour vous accompagner au quotidien

Le TDAH au féminin

Le TDAH chez les filles : Des symptômes trop souvent négligés

 

Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est souvent associé aux garçons turbulents, mais les filles sont tout aussi susceptibles d’en souffrir. Cependant, elles sont souvent ignorées en raison de manifestations différentes et moins évidentes de la condition. Dans cet article, nous explorerons les symptômes du TDAH chez les filles, les raisons pour lesquelles il passe souvent inaperçu, et comment les parents et les éducateurs peuvent agir.

Symptômes du TDAH chez les filles :

Les filles atteintes de TDAH, en particulier celles présentant une forme inattentive de la condition, peuvent manifester les symptômes suivants :

  • Rêver en classe sans perturber.
  • Eprouver de l’anxiété ou de la tristesse.
  • Comportements excentriques ou inattention apparente.
  • Timidité ou inattention.
  • Difficultés à maintenir des amitiés.
  • Comportements compulsifs, comme des troubles alimentaires ou se ronger les ongles.
  • Perfectionnisme.

Pourquoi le TDAH chez les filles passe-t-il inaperçu ?

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi le TDAH chez les filles est souvent mal diagnostiqué ou négligé :

  • Les filles manifestent l’hyperactivité introvertie qu’on pourrait appeler de l’hyperactivité mentale, ce qui rend la détection plus difficile.
  • Les filles sont plus susceptibles de souffrir de la forme inattentive du TDAH, qui est moins évidente à discriminer.
  • Les comportements sociaux et académiques des filles masquent souvent leurs symptômes, elles semblent plus habiles à mettre en place des stratégies de compensation.

Les risques pour les filles atteintes de TDAH :

Les conséquences du TDAH chez les filles peuvent être conséquentes :

  • Les filles sont plus susceptibles de redoubler une année scolaire en raison de leurs difficultés sans qu’on en comprenne les raisons.
  • Leur estime de soi est souvent plus touchée que chez les garçons.
  • Elles peuvent souffrir de troubles de l’humeur, comme une tendance dépressive et de troubles d’anxiété qui se manifestent par des maux de ventre.
  • Les relations sociales peuvent être plus compliquées.

Comment aider les filles atteintes de TDAH :

Si vous soupçonnez que votre fille a un TDAH, agissez rapidement :

Consultez un spécialiste du TDAH pour un diagnostic précis et n’hésitez pas à collaborer avec l’école pour obtenir des informations sur son comportement en classe.

Encouragez votre fille à s’ouvrir à vous et à préparer avec elle ce dont vous allez parler aux enseignants et au médecin lors d’une consultation de diagnostic qui pourra apporter un soulagement en clarifiant les raisons des difficultés de votre enfant.

Si vous avez une fille pour laquelle vous avez des doutes, voici quelques critères qui pourraient vous alerter :

  • Elle se dispute avec ses amis.
  • Elle se sent contrariée plus souvent que la plupart des filles.
  • Elle redoute d’être interrogée par le professeur parce qu’elle n’a pas écouté attentivement.
  • Elle a l’impression de vouloir pleurer.
  • Elle se sent triste, sans toujours savoir pourquoi. Elle s’énerve plus souvent que les autres filles.
  • Elle a des maux d’estomac ou des maux de tête.
  • Elle se sent exclue.
  • Elle s’inquiète plus que les autres ou pour des choses minimes.
  • Les autres filles ne l’aiment pas et elle ne sait pas pourquoi.
  • Même quand elle a quelque chose à dire, elle ne lève pas la main et ne participe pas en classe.
  • Ses sentiments changent souvent et rapidement.
  • Quand elle veut rejoindre un groupe de filles, elle ne sait pas comment les aborder ni quoi dire.
  • Elle se sent gênée en classe lorsque elle ne sait pas ce que le professeur nous a dit de faire.

 

Des mamans parmi vous pourraient également être concernée par les manifestations suivantes dans leur vie quotidienne :

  • Vous sentez-vous désarmée quant à la manière dont les autres parviennent à mener des vies cohérentes et régulières ?
  • Vous désespérez-vous de jamais réaliser votre potentiel et d’atteindre vos objectifs ?
  • Vous avez l’impression de « faire semblant d’être normal », mais en réalité, vous vous sentez comme un imposteur ?
  • Vous vous sentez submergée par le monde dans les magasins, au bureau ou lors des soirées ?
  • Vous observez d’autres personnes ayant la même intelligence et le même niveau d’éducation que vous vous surpasser ?
  • Les demandes de « encore une chose » à la fin de la journée vous mettent-elles émotionnellement à bout parce que vous ne savez pas dire non ?
  • Avez-vous l’impression d’avoir de meilleures idées que les autres, mais de ne pas pouvoir les organiser ou les concrétiser ?
  • Vous vous sentez envahie par les bruits et les distractions qui ne dérangent pas les autres ?
  • Vous avez l’impression que votre vie est hors de contrôle et qu’il est impossible de répondre aux demandes ?
  • Vous commencez la journée déterminée à vous organiser, mais vous la terminez en vous sentant coupable de n’avoir pu tout géré ?
  • Votre temps et votre énergie sont-ils absorbés par la gestion, l’organisation et le maintien de tout en ordre, sans avoir de temps pour le plaisir ou la détente ?
  • Vous avez des étiquettes du genre « désordonné » , « distraite » ou encore “paresseuse” ?
  • Avez-vous du mal à équilibrer votre compte en banque ?
  • Vous avez l’impression d’être toujours à un extrême du spectre de l’activité dérégulée – soit une véritable paresseuse, soit une tornade ?
  • Le temps, l’argent, le papier ou les « choses » dominent-ils votre vie et entravent votre capacité à atteindre vos objectifs ?
  • Hésitez-vous à inviter des gens chez vous parce que vous avez honte du désordre ?

En résumé, le TDAH chez les filles et les femmes est souvent mal compris. Il est essentiel de reconnaître et d’accueillir les symptômes avec bienveillance, que ce soit pour vous-même ou votre fille. Obtenir un diagnostic peut faciliter l’accès aux aménagements nécessaires à l’école ou au travail, favorisant ainsi le développement d’un sentiment de compétence et une estime de soi souvent fragile. De plus, cela ouvre la possibilité d’envisager un traitement médicamenteux qui peut réellement améliorer la santé mentale et la gestion des tâches quotidiennes.

Vous serez peut-être aussi intéressé par … 

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

L'importance de prendre soin de soi en tant que parent. Dans notre société, l'hyperactivité est survalorisée : il faut aller vite, jongler avec de multiples casquettes et en faire toujours plus. Demander de l'aide est devenu un aveu de faiblesse. Quand on vit avec le...

Obtenir un diagnostic

Obtenir un diagnostic

Un vrai parcours du combattant !   Quand certains signes nous alertent ou alertent l'école, commence une longue traversée du désert. Nous nous sentons seuls et déboussolés. Nous avons quelques vagues idées d'un potentiel TDAH et on nous a certainement déjà mis en...

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

Dans le monde complexe des enfants atteints de TDAH, l'anxiété tisse une toile délicate, faite de nuances subtiles et de manifestations diverses. C'est une compagne souvent méconnue, dissimulée derrière les comportements typiques du TDAH, rendant sa reconnaissance et...