Des articles concernant la gestion du TDAH pour vous accompagner au quotidien

Les profils d’apprentissage

Les trois profils d’apprentissage

Adopter une méthodologie de travail adapté au profil d’apprentissage de l’enfant devrait permettre d’alléger cette période ô combien difficile et conflictuelle des devoirs mais surtout de lui permettre de retrouver davantage de plaisir d’apprendre, qui rappelons-le, est inné et naturel chez un enfant.

Il existe 3 profils d’apprentissage et on peut bien sûr présenter une mixité de ces 3 profils.

La plupart du temps, chaque enfant a néanmoins un profil de prédilection.

Le mode visuel, en d’autres termes, consiste à « apprendre avec les yeux ».

L’enfant utilise sa capacité à « voir mentalement » pour revoir les images qu’il a perçues ou imaginées à partir de ce qu’il a lu ou entendu. Il comprend mieux lorsqu’on lui dit de « regarder comment faire » et de tenter de le visualiser mentalement. Pour comprendre un contenu, il est essentiel qu’il se le représente visuellement et le « revoie » dans sa tête pour le mémoriser. Les parents peuvent l’encourager à utiliser des marqueurs fluo pour mettre en évidence les mots et les phrases clés d’un texte, à souligner, encercler et colorier les informations de ses cours. Ils peuvent également l’aider à transformer les leçons en dessins, schémas, frises et cartes mentales pour résumer le texte ou les idées principales. Pour faciliter l’identification rapide des types de contenus, ils peuvent travailler avec l’enfant pour créer un code couleur (chaque couleur correspondant à un type de contenu), par exemple, en utilisant du rouge pour les définitions, du bleu pour les exemples, du vert pour les idées clés, du violet pour les dates, etc.

Le mode auditif, en d’autres termes, consiste à « apprendre par les oreilles ».

L’enfant qui privilégie ce mode évoque des sons, sa propre voix ou celle d’un autre, en réécoutant mentalement les mots lus ou entendus. Pour comprendre, il a besoin d’explications verbales et doit réécouter ces explications mentalement pour les mémoriser. Il comprend mieux lorsqu’on lui dit de « l’écouter » et de tenter de réentendre mentalement ce qu’il a entendu. On peut lui demander d’expliquer sa façon de résoudre un problème ou de résumer sa leçon, puis lui poser des questions à ce sujet. Pour donner un sens à chaque symbole ou élément visuel, il est important de l’aider à transformer les schémas, dessins et graphiques en explications verbales.

Les parents peuvent réfléchir à voix haute en présence de l’enfant et l’encourager à faire de même lors de la réalisation d’un exercice. Cela l’aidera à développer son dialogue intérieur en expliquant à voix haute ou mentalement ses actions ou les étapes à suivre. L’enfant peut être encouragé à résoudre un exercice à voix haute et à reformuler les connaissances avec ses propres mots. Travailler en groupe ou en binôme peut également être bénéfique, car cela lui permettra d’expliquer oralement un exercice ou un concept. En travaillant avec un partenaire qui pose des questions et reçoit des réponses, il peut entendre ses propres réponses comme celles de son interlocuteur, ce qui facilite la mémorisation.

L’enfant peut également être encouragé à utiliser des enregistrements audio pour résumer une leçon et à réciter ses leçons à haute voix devant quelqu’un, ce qui l’aidera à mieux les mémoriser.

Le mode kinesthésique consiste à « apprendre avec son corps»

L’enfant kinesthésique, en d’autres termes, apprend et mémorise mieux en faisant des activités physiques, par exemple en bougeant, en manipulant des objets. Il a besoin de s’imaginer en train de réaliser une action physique pour comprendre et mémoriser efficacement. Par exemple, il peut refaire une expérience sur les états de l’eau à la maison pour mieux assimiler les concepts. On peut l’encourager à répéter des exercices ou à rédiger à nouveau des fiches et des leçons pour renforcer sa compréhension. De plus, il peut utiliser des éléments tels que les rythmes, la musique, les comptines, les mimes et la danse pour faciliter la mémorisation. Il peut également ressentir le besoin de faire quelque chose avec son corps, comme marcher ou mâcher un chewing-gum, pour améliorer sa capacité à mémoriser.

Les parents peuvent apporter leur soutien en collaborant avec l’enfant pour créer des cartes de révision. Ils peuvent mettre une question au verso et la réponse au recto, ou associer un mot à sa traduction. Ces cartes peuvent également inclure des tableaux et des graphiques pour visualiser les informations. L’enfant peut les réviser, par exemple, lors de trajets en voiture, en jouant à plusieurs, en apprenant cinq cartes chaque soir, etc.

 

Comment détecter le mode d’apprentissage préférentiel de votre enfant ?

Tout d’abord, lorsqu’un enfant a réussi une tâche liée à un apprentissage, on peut lui demander : « Comment tu as fait pour y arriver ? T’es-tu fabriqué des images dans ta tête ? T’es-tu répété plusieurs fois les informations ? As-tu inventé ou fabriqué quelque chose pour t’aider ? » Cela aide l’enfant à déterminer les stratégies mises en place pour apprendre et pour résoudre des problèmes.

Vous pouvez également mettre en pratique quelques suggestions proposées dans chaque mode d’apprentissage et observer lequel facilite ou pas l’apprentissage de votre enfant.

Dans le cadre du TDAH, varier rend les choses plus agréables et plus aisées pour l’enfant sauf chez les enfants qui présentent peu de flexibilité mentale.

Attention à ne pas imposer une façon de faire à l’enfant. Chacun d’entre nous développe ses propres stratégies. Il n’y en a pas une meilleure que les autres. De plus, nous utilisons souvent plusieurs stratégies en même temps. Aider un enfant à se connaître et à identifier les stratégies qui sont efficaces pour lui l’aidera dans l’ensemble de son parcours scolaire et professionnel. Il est important de veiller à ne pas lui imposer notre propre façon de faire.

Vous serez peut-être aussi intéressé par … 

Le TDAH au féminin

Le TDAH au féminin

Le TDAH chez les filles : Des symptômes trop souvent négligés   Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est souvent associé aux garçons turbulents, mais les filles sont tout aussi susceptibles d'en souffrir. Cependant, elles sont souvent...

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

L'importance de prendre soin de soi en tant que parent. Dans notre société, l'hyperactivité est survalorisée : il faut aller vite, jongler avec de multiples casquettes et en faire toujours plus. Demander de l'aide est devenu un aveu de faiblesse. Quand on vit avec le...

Obtenir un diagnostic

Obtenir un diagnostic

Un vrai parcours du combattant !   Quand certains signes nous alertent ou alertent l'école, commence une longue traversée du désert. Nous nous sentons seuls et déboussolés. Nous avons quelques vagues idées d'un potentiel TDAH et on nous a certainement déjà mis en...

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

Dans le monde complexe des enfants atteints de TDAH, l'anxiété tisse une toile délicate, faite de nuances subtiles et de manifestations diverses. C'est une compagne souvent méconnue, dissimulée derrière les comportements typiques du TDAH, rendant sa reconnaissance et...