Des articles concernant la gestion du TDAH pour vous accompagner au quotidien

Le jargon du TDAH

Déficit d’attention : L’une des caractéristiques centrales du TDAH, impliquant des difficultés à maintenir son attention sur une tâche.

Hyperactivité : L’un des sous-types du TDAH, caractérisé par une impulsivité et une hyperactivité excessives.

Hypoactivité : Un état de faible activité physique, mentale ou émotionnelle, pouvant être associé au TDAH et se traduire par un manque d’engagement ou de motivation dans les activités quotidiennes.

Impulsivité cognitive : La tendance à prendre des décisions hâtives ou à réagir rapidement sans réfléchir.

Impulsivité motrice : Une tendance à agir sans réfléchir, à prendre des décisions précipitées ou à réagir impulsivement.

L’hypersensibilité : Une réaction amplifiée aux stimuli sensoriels, émotionnels ou environnementaux, provoquant des réponses intenses et parfois invalidantes.

Anxiété : Un état émotionnel caractérisé par une inquiétude et une appréhension excessives, fréquemment associé au TDAH.

Phobie : Une peur intense et irrationnelle d’un objet, d’une situation ou d’une activité spécifique, parfois liée au TDAH.

Anticipation négative : Le fait de s’attendre à des résultats négatifs ou de redouter des événements futurs, pouvant être lié à l’anxiété et au TDAH.

Comorbidité : La présence de deux ou plusieurs troubles ou conditions médicales en même temps, par exemple, le TDAH avec l’anxiété. On parle alors du TDAH et de ses commorbidités.

Neurodiversité : Le concept selon lequel les différences neurologiques, y compris le TDAH, sont des variations naturelles du spectre neurologique.

Dysfonction exécutive : Difficultés liées à la gestion des fonctions cognitives comme la planification, l’organisation et le contrôle des impulsions.

Dyslexie : Trouble de la lecture qui peut coexister avec le TDAH et entraîner des difficultés d’apprentissage.

Dyspraxie : Difficulté à planifier et à coordonner les mouvements, parfois observée chez les personnes atteintes de TDAH.

Dysgraphie : Difficulté à écrire de manière cohérente et lisible, pouvant être observée chez les personnes atteintes de TDAH.

Dyscalculie : Trouble de l’apprentissage des mathématiques qui peut être associé au TDAH.

Intervention multimodale : Une approche de traitement combinant différentes thérapies et stratégies pour gérer les symptômes du TDAH.

Psychostimulant : Un type de médicament souvent prescrit pour le TDAH, comme les médicaments à base de méthylphénidate. Ce type de médicament ne donne pas d’addiction s’il est pris sous surveillance et prescription médicale.

Gestion des émotions : Les compétences nécessaires pour réguler et contrôler les émotions, souvent affectées chez les personnes atteintes de TDAH.

Stratégies d’adaptation : Techniques et approches pour gérer les symptômes du TDAH et améliorer la qualité de vie.

Temps de latence : Le délai entre le moment où une tâche est donnée et le moment où la personne atteinte de TDAH commence réellement à la faire.

Planification temporelle : La capacité de prévoir combien de temps une tâche prendra et de la répartir efficacement.

Mémoire de travail : La capacité à retenir temporairement et à manipuler mentalement les informations, souvent altérée chez les personnes atteintes de TDAH.

Sous-performance : Lorsqu’une personne ne parvient pas à atteindre son potentiel en raison des défis liés au TDAH.

Transition : Le passage d’une tâche, d’une activité ou d’un environnement à un autre, pouvant être difficile pour les personnes atteintes de TDAH.

Distraction : Des stimuli environnementaux qui détournent l’attention de la tâche en cours, souvent problématiques pour les personnes atteintes de TDAH.

Échelle d’évaluation : Des outils standardisés utilisés pour évaluer les symptômes du TDAH et surveiller les progrès.

Échelle de Conners : Un outil d’évaluation standardisé utilisé pour mesurer les symptômes du TDAH et évaluer la sévérité.

Aménagements raisonnables (jargon utilisé dans les écoles belges) : Ajustements et soutiens spécifiques fournis aux élèves atteints de TDAH pour faciliter leur réussite scolaire.

Hyperfixation : La capacité à se concentrer intensément sur un sujet ou une activité qui intéresse une personne atteinte de TDAH.

Planification adaptative : Développer des méthodes pour anticiper et gérer les difficultés liées au TDAH, notamment en organisant les tâches.

Délai de traitement : Le temps nécessaire pour qu’une personne atteinte de TDAH traite l’information et agisse en conséquence.

Interventions comportementales : Approches qui se concentrent sur la modification des comportements pour améliorer la gestion du TDAH.

Temps de concentration : La durée pendant laquelle une personne atteinte de TDAH peut maintenir son attention sur une tâche.

Intervention précoce : L’identification et la prise en charge précoce des symptômes du TDAH pour minimiser les impacts négatifs.

Flexibilité cognitive : La capacité à s’adapter aux changements et à voir différentes perspectives, souvent affectée chez les personnes atteintes de TDAH.

Évaluation psychoéducative : Une évaluation qui examine les compétences académiques et les besoins éducatifs spécifiques d’un élève atteint de TDAH.

Interventions pharmacologiques : Les traitements médicaux, tels que les stimulants ou les non-stimulants, utilisés pour gérer les symptômes du TDAH.

Thérapie de groupe : Des sessions thérapeutiques impliquant plusieurs personnes atteintes de TDAH pour partager des expériences et des stratégies.

Méthodes alternatives d’apprentissage : Approches éducatives adaptées pour répondre aux besoins d’apprentissage des élèves atteints de TDAH.

Fatigue décisionnelle : La diminution de la capacité à prendre des décisions après une journée où de nombreuses décisions ont été prises, courante chez les personnes atteintes de TDAH.

Thérapie d’ergothérapie : Une intervention visant à améliorer les compétences motrices fines et les fonctions exécutives chez les personnes atteintes de TDAH.

Auto-régulation : La capacité à contrôler ses propres émotions, comportements et réactions, souvent travaillée avec les personnes atteintes de TDAH.

Intervention en milieu de travail : L’adaptation de l’environnement professionnel pour soutenir les adultes atteints de TDAH dans leur performance.

Mémoire prospective : Se souvenir de réaliser une action future, souvent un défi pour les personnes atteintes de TDAH.

Thérapie comportementale : Cette approche vise à modifier les comportements problématiques associés au TDAH. Elle peut inclure des stratégies pour améliorer l’organisation, la gestion du temps, la planification et la régulation des impulsions.

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : La TCC se concentre sur la modification des schémas de pensée négatifs et des comportements inadaptés. Elle peut aider les individus à développer des compétences en gestion du stress, en résolution de problèmes et en régulation émotionnelle.

Accompagnement parental : Implique les parents dans la gestion des symptômes du TDAH de leur enfant. Elle vise à fournir des stratégies éducatives et comportementales pour gérer les défis liés au TDAH à la maison et à l’école.

Psychoéducation : Un processus d’enseignement et de sensibilisation visant à fournir des informations sur les aspects psychologiques, émotionnels et comportementaux d’une condition, comme le TDAH, afin d’aider les individus et leurs proches à mieux comprendre et gérer la condition.

Thérapie de groupe : Les groupes de soutien et de thérapie permettent aux individus atteints de TDAH de partager leurs expériences, d’apprendre des stratégies d’adaptation et de développer un réseau de soutien.

Thérapie en développement des compétences sociales : Beaucoup de personnes atteintes de TDAH ont des difficultés à comprendre et à réagir aux signaux sociaux. Cette thérapie vise à améliorer les compétences de communication et les interactions sociales.

Thérapie d’ergothérapie : L’ergothérapie peut aider à développer les compétences motrices fines, l’organisation et la planification chez les personnes atteintes de TDAH.

Interventions en matière de gestion du stress : Des techniques de relaxation, de méditation et de respiration peuvent aider à réduire le stress et l’anxiété souvent associés au TDAH.

Intervention multimodale : Souvent considérée comme la meilleure approche, elle combine différentes thérapies et stratégies pour répondre aux besoins individuels et aux multiples facettes du TDAH.

Thérapie pharmacologique : Les stimulants (méthylphénidate) et les non-stimulants (atomoxétine) sont des médicaments couramment prescrits pour le traitement du TDAH. Ils peuvent aider à améliorer la concentration, l’attention et le contrôle des impulsions.

Neuropédiatre : Un professionnel de la santé spécialisé en neurologie pédiatrique, responsable de diagnostiquer et de traiter les troubles neurologiques chez les enfants, y compris le TDAH, en évaluant les aspects développementaux et neurologiques.

Psychiatre : Un médecin spécialisé en psychiatrie, ayant les compétences nécessaires pour évaluer, diagnostiquer et traiter les troubles mentaux, y compris le TDAH, en utilisant des approches médicales, psychothérapeutiques et pharmacologiques pour aider les patients à gérer leurs symptômes et à améliorer leur bien-être mental.

Vous serez peut-être aussi intéressé par … 

Le TDAH au féminin

Le TDAH au féminin

Le TDAH chez les filles : Des symptômes trop souvent négligés   Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est souvent associé aux garçons turbulents, mais les filles sont tout aussi susceptibles d'en souffrir. Cependant, elles sont souvent...

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

L'importance de prendre soin de soi en tant que parent. Dans notre société, l'hyperactivité est survalorisée : il faut aller vite, jongler avec de multiples casquettes et en faire toujours plus. Demander de l'aide est devenu un aveu de faiblesse. Quand on vit avec le...

Obtenir un diagnostic

Obtenir un diagnostic

Un vrai parcours du combattant !   Quand certains signes nous alertent ou alertent l'école, commence une longue traversée du désert. Nous nous sentons seuls et déboussolés. Nous avons quelques vagues idées d'un potentiel TDAH et on nous a certainement déjà mis en...

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

Dans le monde complexe des enfants atteints de TDAH, l'anxiété tisse une toile délicate, faite de nuances subtiles et de manifestations diverses. C'est une compagne souvent méconnue, dissimulée derrière les comportements typiques du TDAH, rendant sa reconnaissance et...