Des articles concernant la gestion du TDAH pour vous accompagner au quotidien

Les comportements difficiles

J’voudrais bien mais j’peux point !

 
Les parents d’un enfant TDAH sont souvent confrontés à des comportements difficiles chez leurs enfants, ce qui peut être une grande source de frustration et de préoccupation. Cependant, il est essentiel de comprendre que ces comportements ne sont pas le résultat d’une intention malveillante de la part de l’enfant. Au contraire, il s’agirait plutôt d’un manque de compétences et de capacités pour faire face aux demandes qui leur sont faites.
 
La nature des comportements difficiles
 
Les comportements difficiles chez les enfants ne sont pas nécessairement dus à la manipulation ou à des tests de limites, mais plutôt à un décalage entre les attentes et les compétences de l’enfant. En d’autres termes, un comportement difficile survient lorsque les exigences imposées à l’enfant dépassent ses capacités à y répondre de manière appropriée. L’enfant ne souhaite pas manifester un comportement difficile, mais préférerait réussir comme tout le monde.
 
Des compétences manquantes
 
Les enfants aux comportements difficiles ont un point commun de manquer souvent de compétences telles que la flexibilité mentale, l’adaptation, l’acceptation de la frustration et la résolution de problèmes, ce qui est renforcé par la présence du TDAH. Ces compétences sont essentielles pour respecter les directives des adultes, s’adapter aux autres (parents, frères et sœurs, enseignants, proches, thérapeutes, camarades) et surmonter les contrariétés. La plupart des enfants développent naturellement ces compétences, mais certains ont besoin d’un soutien supplémentaire.
 
L’empathie parentale
 
Il est crucial pour les parents de comprendre que leur enfant ne possède peut-être pas encore ces compétences. Plutôt que de réagir par la frustration, l’empathie parentale peut être une approche plus constructive. En comprenant les défis auxquels leur enfant est confronté, les parents peuvent aider à développer ces compétences essentielles plutôt que de reprocher ce manque.
 
Quel comportement adopte votre enfant lorsque cela se produit ?
Certains enfants pleurent, font la moue, boudent ou s’isolent. Même si ces manifestations semblent bénignes, ces enfants ont quand même besoin de notre aide. D’autres retiennent leur respiration, crient, injurient, donnent des coups de pied, frappent, ont des crises d’angoisse ou détruisent des objets. Certains s’enfuient, mordent, se blessent, vomissent, voire pire. Cette extrémité de l’éventail est bien plus préoccupante et dangereuse.


Le défi éducatif de comprendre et de gérer les comportements difficiles
de nos enfants peut souvent sembler insurmontable. Cependant, il est essentiel de se rappeler que la clé réside dans la compréhension et l’empathie.

Comprendre les comportements difficiles

La première étape cruciale pour faire face aux comportements difficiles de votre enfant est de comprendre leur origine. En réalité, il s’agit d’un puzzle complexe, et chaque comportement difficile est une pièce de ce puzzle. La première pièce que nous devons examiner est le moment où ces comportements se manifestent.

Le Moment des Comportements Difficiles

Comprendre le timing des comportements difficiles est la deuxième étape essentielle. Il est important de noter que ces comportements ne sont pas une manifestation de méchanceté de la part de votre enfant. Au contraire, ils surviennent lorsque les demandes qui lui sont faites dépassent ses capacités actuelles pour y répondre adéquatement.

Éviter les pièges courants

Il est tentant de recourir à des mesures disciplinaires traditionnelles lorsque votre enfant présente un comportement difficile. Cependant, il est crucial de repenser ces approches. Évitez de mettre des stickers sur un tableau de récompenses, d’isoler votre enfant, de crier, de réprimander, de faire des discours ou des sermons, de le priver de choses agréables, de lui confisquer sa Xbox, et surtout, de recourir à la fessée.

En réalité, ces pratiques peuvent souvent aggraver les comportements difficiles que vous cherchez à éviter. Plutôt que de réagir de manière punitive, essayez de vous mettre à la place de votre enfant et de comprendre ce qui le pousse à agir de la sorte.

Conclusion

Comprendre et gérer les comportements difficiles de votre enfant demande de la patience, de l’empathie et de la réflexion. En envisageant ces comportements comme des signes de difficultés plutôt que de désobéissance intentionnelle, vous pouvez mieux les aborder et les résoudre de manière positive. Dans notre prochain article, nous explorerons des stratégies pratiques pour aider votre enfant à développer les compétences nécessaires pour faire face aux défis de la vie quotidienne. 

Vous serez peut-être aussi intéressé par … 

Le TDAH au féminin

Le TDAH au féminin

Le TDAH chez les filles : Des symptômes trop souvent négligés   Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est souvent associé aux garçons turbulents, mais les filles sont tout aussi susceptibles d'en souffrir. Cependant, elles sont souvent...

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

L'importance de prendre soin de soi en tant que parent. Dans notre société, l'hyperactivité est survalorisée : il faut aller vite, jongler avec de multiples casquettes et en faire toujours plus. Demander de l'aide est devenu un aveu de faiblesse. Quand on vit avec le...

Obtenir un diagnostic

Obtenir un diagnostic

Un vrai parcours du combattant !   Quand certains signes nous alertent ou alertent l'école, commence une longue traversée du désert. Nous nous sentons seuls et déboussolés. Nous avons quelques vagues idées d'un potentiel TDAH et on nous a certainement déjà mis en...

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

TDAH et Anxiété : Un duo complexe

Dans le monde complexe des enfants atteints de TDAH, l'anxiété tisse une toile délicate, faite de nuances subtiles et de manifestations diverses. C'est une compagne souvent méconnue, dissimulée derrière les comportements typiques du TDAH, rendant sa reconnaissance et...